Sur le front des tortues à Mayotte, notre équipe a de nouveau fait fuir la nuit dernière 3 braconniers armés de machettes sur la plage de Papani, la même où nous avons retrouvé des cadavres frais il y a quelques jours et fait fuir deux braconniers. 8 tortues sont montées pour pondre cette nuit sur Papani sous bonne garde mais elles sont passées très près d’un destin tragique. Nous avons réussi à prendre le visage d’un des braconniers en photo. Ca sera transmis à la gendarmerie.

En Bretagne, sur les zones de captures de dauphins par les engins de pêche, notre équipe essuie l’agressivité grandissante de certains pêcheurs (toujours les mêmes). Les mêmes qui se plaignent que nous les agressons simplement parce que nous documentons les relevés de filet, enfreignent toutes les lois de navigations et nous jettent projectiles, font des manoeuvres d’intimidation et profèrent insultes et menaces. Nous publions en suivant la video des agressions du 12 septembre dernier, jamais diffusées. Nous déposons plusieurs plaintes. Suite aux agressions d’hier, la Marine est de nouveau sur zone. Nous précisons au passage que certains pêcheurs se comportent tout à fait cordialement et ne nous agressent pas dès lors que nous ne gênons pas leurs manoeuvres. Parmi les plus agressifs figurent ceux que nous avons filmé précédemment avec des dauphins dans leur filet.

Aussi bien les dauphins que les tortues sont espèces protégées en France. Et pourtant que ce soit dans les filets de pêche ou sous les coups de machette, la France ne met aucune mesure efficace en place pour leur offrir plus qu’une simple protection de papier. Ce grand pays océanique qu’est la France n’est tellement pas à la hauteur des enjeux… à moins d’un sursaut de l’opinion publique, nous n’arriverons pas à sauver ces espèces. Votre mobilisation est essentielle.

Merci à tous ceux qui nous soutiennent et qui nous aident à rester sur le front ! Plus que jamais, la vie vaut la peine qu’on se batte pour elle et nous sommes plus que jamais motivés à le faire.