Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Nouvelles images de captures de dauphins à Lacanau

Jeudi, 28 février 2019

Sea Shepherd mène actuellement l'Opération Dolphin ByCatch sur la façade atlantique française. Le navire Sam Simon fait des patrouilles de surveillance des pêcheries responsables de captures de dauphins.

Dans la nuit de mardi à mercredi, les équipes de l'ONG ont pu documenter la capture d'un dauphin au large de Lacanau par deux chalutiers immatriculés aux Sables d'Olonne. Les deux bateaux, Le Natif 2 et La Roumasse pêchaient en bœuf "par paire", déployant dans l'eau un filet en forme d'énorme entonnoir, connu pour être peu sélectif et particulièrement destructeur sur les frayères de bar où évoluent les dauphins.

Après avoir suivi le Natif 2 et La Roumasse pendant quelques heures sans que ces derniers ne rejettent le dauphin à l'eau, le navire de Sea Shepherd a croisé le corps flottant d'un dauphin plus petit, portant des traces de filets et de crochet. "Nous avons décidé de ramener ce dauphin à terre et de l'exposer aux yeux des passants pour les alerter sur ce qui se passe en mer" déclare Lamya Essemlali, Présidente de Sea Shepherd France. Le dauphin a été pris en charge par l'Observatoire scientifique Pélagis afin d'être autopsié aujourd'hui.

Si les chalutiers sont à juste titre pointés du doigt, ils ne sont pas les seuls coupables. D'autres pêcheries ont été identifiées dans les captures de dauphins, notamment senneurs, les fileyeurs qui peuvent poser chacun jusqu'à 100 kilomètres de filet par jour !! Et des navires usines plus au large qui pêchent notamment pour fabriquer de la farine de poisson et du surimi. "Encore trop peu de gens font le lien entre leur consommation de poisson et le fait que nous sommes en train de massacrer la mer, sans aucun respect pour la vie marine dans son ensemble et sans aucune considération pour les générations futures"- conclut Lamya Essemlali

(Crédit Photos : Tara Lambourne / Sea Shepherd)(Crédit Photos : Tara Lambourne / Sea Shepherd)(Crédit Photos : Tara Lambourne / Sea Shepherd)

Crédit Photos : Tara Lambourne / Sea Shepherd