Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Fields cannot be empty

Un quatrième chalutier arrêté en Gambie pour pêche illégale

Mardi 1ier Octobre 2019

Une opération menée en partenariat avec le gouvernement gambien pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) en Afrique de l'Ouest, qui a déjà permis l'arrestation de trois chalutiers industriels pour un certain nombre de délits de pêche, a conduit à l'arrestation d'un quatrième chalutier par les forces de l’ordre représentant le ministère gambien de la Pêche et la marine gambienne présentes à bord du Sam Simon de Sea Shepherd.

L'inspecteur des pêches gambien examine l'historique d’itinéraire du Niam NiokhoUn soldat de la marine gambienne à bord du Niam NiokhoUn soldat de la marine gambienne à bord du Niam NiokhoLogement de l'équipage à bord du Niam NiokhoLe conducteur d'un petit bateau de Sea Shepherd intercepte le Niam NiokhoLes pêcheurs artisanaux manifestent leur soutien aux mesures d'application de la législation dans le domaine de la pêcheUn membre de la marine gambienne à bord du Niam Niokho avec le Sam Simon en arrière-planLa marine gambienne embarque le bateau de pêche Niam Niokho en merUn petit bateau de Sea Shepherd intercepte le Niam Niokho

Le 11 septembre, le navire de pêche Niam Niokho a été arrêté par les inspecteurs de pêche gambiens et la marine gambienne, avec le soutien de l'équipage de Sea Shepherd, pour plusieurs chefs d'accusation de pêche dans la zone de gestion spéciale de neuf milles marins de la Gambie réservée aux pêcheurs artisanaux le mois dernier.

Les incursions ont été confirmées à la fois par le journal de pêche du navire et par le journal de l'observateur du ministère de la Pêche. Des observateurs représentant l’État gambien accompagnent de nombreux bateaux de pêche au large des côtes du pays et servent de contrepoids aux informations consignées par les capitaines des navires.

La biodiversité est particulièrement abondante dans les eaux gambiennes, car le pays est situé au confluent du fleuve Gambie, riche en nutriments, et du courant des Canaries. Les vies de plus de 200 000 Gambiens dépendent directement ou indirectement de la pêche locale, tandis que l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (ONUAA) estime que plus de 46 % des populations de poissons étudiées dans la zone Atlantique Centre-Est souffrent de surpêche.

La sardinelle et d’autres espèces de petits pélagiques représentent une ressource cruciale pour les Gambiens. C’est pourquoi le ministère de la Pêche et des ressources aquatiques a instauré une zone de gestion spéciale de neuf milles marins visant à préserver les eaux fréquentées par les pêcheurs artisanaux. Mais des chalutiers s'approchent régulièrement des côtes et les pêcheurs artisanaux se plaignent quotidiennement au ministère, lui demandant une compensation pour les filets perdus à cause des chalutiers qui renversent leurs embarcations. Ces incursions quotidiennes participent également à la diminution brutale des populations de sardinelles.

Le Niam Niokho est actuellement détenu dans le port gambien de Banjul.

"L'Opération Défense des côtes gambiennes a permis de capturer quatre chalutiers, dont trois ont participé à des activités de pêche dans une zone spéciale réservée aux communautés locales qui dépendent des ressources du littoral pour subvenir à leurs besoins. Le radar du Sam Simon montre maintenant que les chalutiers naviguent loin de la zone protégée, ce qui permet aux populations de poissons subissant une forte pression de se rétablir. Ces quatre arrestations, et l'effet dissuasif qui a suivi, montrent que les décisions du ministre de la Pêche et des ressources aquatiques en matière de lutte contre les opérations illégales ont une véritable influence sur la population locale", a déclaré Peter Hammarstedt, directeur des campagnes de Sea Shepherd Global.

Baptisé "Opération Défense des côtes gambiennes", le partenariat de Sea Shepherd avec la Gambie marque la coopération d’un septième État côtier africain à une politique conjointe d’abolition de la pêche illégale autour du continent africain.

Depuis 2016, Sea Shepherd collabore avec les gouvernements du Gabon, du Libéria, de Sao Tomé-et-Principe, de la Tanzanie, du Bénin et de la Namibie pour lutter contre la pêche INN en mettant à la disposition des États côtiers africains des navires civils de patrouille en mer qui aident les autorités à faire respecter les lois et règlements en matière de pêche et de protection de la mer dans leurs eaux territoriales. À ce jour, ces partenariats uniques ont permis l'arrestation de 36 navires pour pêche illégale et autres crimes liés à la pêche.