Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Opération Milagro : Sea Shepherd collecte plus de 1000 filets de pêche illégaux dans l’habitat du Marsouin du Pacifique

Mardi 31 décembre 2019

Avancée décisive en cette fin de décennie, alors que le combat continue pour la vaquita, le marsouin du Pacifique

San Felipe, Mexique – 31 décembre 2019. L’Opération Milagro, campagne de Sea Shepherd consacrée à la sauvegarde du marsouin du Pacifique, a franchi une étape importante ce mois-ci.

Au cours des six précédentes saisons de la campagne, plus de 1000 filets de pêche illégaux ont été retirés du Golfe de Californie. Cette zone protégée au niveau fédéral et reconnue par l’UNESCO, est l’habitat de la vaquita, le mammifère marin le plus menacé dans le monde.

Opération Milagro

Les équipages de Sea Shepherd ont retiré plus de 200 000 mètres de filets illégaux dans l’habitat du marsouin, l’équivalent de plus de 450 fois la hauteur de l’Empire State Building.

Les filets maillants, qui sont interdits dans cette zone, constituent la principale menace pour la survie de la vaquita, dont les effectifs ont rapidement décliné au cours des dernières décennies. Aujourd’hui, il ne resterait qu’entre 6 et 19 vaquitas selon les estimations.

En mars 2019, Sea Shepherd a découvert un marsouin mort pris dans un filet maillant, preuve indéniable que le matériel de pêche illégale représente un danger mortel pour le petit cétacé.

"Cela met en évidence l’importance de notre travail dans la région", rappelle JP Geoffroy, Directeur de campagne pour l’Opération Milagro, "il y a tellement de filets illégaux dans ces eaux, et chaque filet que nous enlevons peut faire la différence quant à la survie ou à l’extinction de la vaquita. Nous n’allons pas nous arrêter, nous n’allons pas céder. La survie d’une espèce est en jeu", poursuit-il.

Opération Milagro. Photo Sea ShepherdOpération Milagro. Photo Sea Shepherd

Les filets illégaux sont déployés par les braconniers, qui espèrent capturer le totoaba, une espèce protégée dont la vessie natatoire se vend à prix record sur le marché noir chinois. Ces filets tuent indistinctement et sont responsables de la mort de nombreuses espèces présentes dans la zone, dont des baleines, des tortues, des lions de mer, des dauphins et les marsouins du Pacifique.

Sea Shepherd est présent dans le Golfe de Californie depuis 2015, travaillant en étroite collaboration avec les autorités mexicaines pour collecter le matériel de pêche illégale qui porte atteinte à ce milieu. Durant cette période, l’équipage a recensé 7000 animaux emmêlés dans les filets et en a sauvé 3977 qui ont pu rejoindre l’océan. Parmi les animaux piégés, 975 appartenaient à des espèces vulnérables, en danger ou en danger critique sur la liste rouge de l’UICN. Plus de 100 de ces animaux à risque ont été sauvés.

Plus tôt dans l’année, plusieurs vaquitas vivantes ont été aperçues dans la région au cours d’une expédition scientifique conjointe coordonnée par la Commission nationale des aires naturelles protégées du Mexique (CONANP), en collaboration avec Sea Shepherd et le Museo de la Ballena y Ciencias del Mar, avec la participation de chercheurs de renommée mondiale sur la vaquita et avec le soutien de la Marine du Mexique (SEMAR).

"Il est de notre responsabilité d’offrir à la vaquita toutes les chances de survie et de rétablissement", explique Eva Hidalgo, coordinatrice scientifique de Sea Shepherd. "Pendant les dernières expéditions collaboratives, nous avons vu plusieurs vaquitas, dont une mère et deux petits. Ces rencontres signifient qu’il reste de l’espoir et nous devons continuer à faire de notre mieux pour ramasser, non pas seulement 1000 morceaux de matériel de pêche illégale, mais autant que nécessaire. Nous sommes là pour nous assurer que les animaux que nous avons vus restent en sécurité et soient ceux qui sauveront leur espèce de l’extinction".

Opération Milagro. Photo Sea ShepherdOpération Milagro. Photo Sea ShepherdOpération Milagro. Photo Sea ShepherdOpération Milagro. Photo Sea ShepherdOpération Milagro. Photo Sea Shepherd