Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

CHIPIRON 2 : Le Tribunal Maritime de Bordeaux jugera vendredi 14 février 2020, Vincent AGNES et son fils Julien, pour mise en danger de la vie d’autrui et violation des règles de navigation sur les côtes landaises

Jeudi, 13 Février 2020

CHIPIRON 2 : Le Tribunal Maritime de Bordeaux jugera vendredi 14 février 2020, Vincent AGNES et son fils Julien, pour mise en danger de la vie d’autrui et violation des règles de navigation sur les côtes landaises

À la suite d’une plainte déposée par l’Association SEA SHEPHERD France en janvier 2018, le Parquet de DAX a ouvert une enquête à l’encontre d’un marin-pêcheur bien connu de CAPBRETON, Vincent AGNES.

Les investigations ont été confiées à la Gendarmerie maritime de Lorient qui, au terme d’une enquête particulièrement soignée, a abouti au renvoi de Vincent AGNES et de son fils Julien, devant le Tribunal maritime de Bordeaux.

Cette procédure a permis de lever le voile sur une pratique aussi dangereuse pour les hommes que destructrice pour la faune marine, surfant sur la vague de la complaisance et le sentiment d’impunité.

Durant de bien trop nombreuses années, Vincent AGNES, (également dentiste) a mené sans vergogne son équipage et son embarcation au plus près des surfeurs et ce, en violation de nombreuses règles élémentaires de navigation, aux fins de procéder par une pêche interdite à la capture sans limite du bar.

Il reviendra au Tribunal Maritime de Bordeaux, institué par la réforme du 2 novembre 2012, de se prononcer sur la culpabilité de ces marins-pêcheurs.