Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Ours tué en Ariège : La récompense pour retrouver l’assassin passe de 10 000 à 30 000 euros

Lundi, 15 juin 2020

ours / Romain Gary

Jeudi 11 juin, Sea Shepherd annonçait offrir la somme de 10 000 euros pour toute information qui permettrait aux enquêteurs d'identifier le braconnier qui a tué l'ours retrouvé en Ariège en début de semaine dernière.

Quelques heures plus tard, un sympathisant de Sea Shepherd domicilié dans les Pyrénées a effectué un don de 5000 euros afin de gonfler la récompense. Un autre don de 1000 euros d'un particulier a été perçu à cet effet et une autre association, implantée dans les Pyrénées a souhaité faire un don de 2000 euros.

D'autres structures ont encore renchérit dans le week-end. Ainsi, Julien Muller, fondateur de Pet Alert réseau d’entre-aide pour retrouver les animaux disparus et qui compte plus de 4 millions de membres, a lui aussi décidé d’offrir 10 000 euros de récompense et une association de protection de la faune sauvage basée en Alsace a annoncé contribuer à hauteur de 2000 euros.

Le montant total de "la prime au braconnier" s'élève donc ce lundi à 30 000 euros.

« Nous n'imaginions pas en lançant cette récompense, que d'autres nous emboîteraient le pas » déclare Lamya Essemlali, Présidente de Sea Shepherd France et porte parole de Rewild (coalition co fondée par Sea Shepherd qui dépose plainte dans cette affaire). « Si ce système de récompense est peu courant en France et a pu surprendre, jamais, dans aucun autre pays où Sea Shepherd a eu recours à ce procédé, une telle surenchère spontanée n'avait eu lieu. Cela veut bien dire les gens en ont marre que quelques uns s'octroient le droit de détruire le peu qu'il reste de vie sauvage et que justice ne soit jamais rendue ».

Petite précision tout de même pour ceux qui confondent justice et vengeance :
Il n’est absolument pas question de faire justice soi-même, ni de remplacer les gendarmes, mais au contraire de les aider pour accélérer l’enquête. Il ne s'agit pas d'une notion de justice privée ou de délation. La délation désigne une dénonciation jugée méprisable et honteuse. Elle consiste à fournir des informations concernant un individu, en général à l'insu de ce dernier, souvent inspiré par un motif contraire à la morale ou à l'éthique et donc honteux. La délation ne doit en aucun cas être confondue avec la dénonciation d'infraction, de crime ou délit, comme c’est le cas ici pour retrouver un braconnier.