Opération Sea Shepherd Opération Dolphin Bycatch 2021

Des milliers de dauphins sont sacrifiés chaque année en France pour satisfaire notre appétit de poisson

Si les massacres sanglants de dauphins aux îles Féroé et au Japon choquent à juste titre l’opinion publique, une tuerie plus insidieuse et d’ampleur encore plus grande est perpétrée chaque année en France, plus particulièrement le long de la façade atlantique.

Plusieurs méthodes de pêche industrielle encore autorisées en France et à l’étranger en dépit de l’éthique et du bon sens écologique sont en train d’exterminer méthodiquement de nombreuses populations de mammifères marins. À tel point, que les captures par les engins de pêche sont aujourd’hui considérées comme la principale menace pesant sur la survie des cétacés, pourtant protégés.

Le taux d’échouage enregistré par les scientifiques est 30 fois supérieur au taux normal. Avec une fourchette moyenne de 10 000 dauphins tués par an sur la façade atlantique, le taux de mortalité qui ne doit pas être dépassé sur une année entière l’est en un mois seulement !

Rappelons à l’État – qui s’est pourtant engagé à protéger les mammifères marins- et aux pêcheurs responsables de ces massacres que la vie marine ne leur appartient pas et que notre survie à tous et celle des générations futures dépend de notre capacité à la préserver.

Sea Shepherd lance donc pour la troisième année consécutive l’Opération Dolphin Bycatch afin de pallier aux manquements d’une politique qui préfère plier devant le lobby de la pêche plutôt que d’assumer ses responsabilités de garante de la biodiversité.

Pendant le pic des captures, nous passerons nos nuits en mer, aux côtés des dauphins sacrifiés sur l’autel du profit, afin qu’ils ne meurent pas en vain et que ce drame qui se joue loin des yeux, soit enfin mis sous les feux des projecteurs.

Sea Shepherd sur Instagram Participez à notre campagne

    Sea Shepherd Nos articles

      Sea Shepherd sur Youtube Notre campagne en vidéo